La fin de la caisse de compensation au Maroc en 2020   !!!!

La fin de la caisse de compensation au Maroc en 2020   !!!!

-Le gouvernement marocain est en train de créer un registre sociale unifié qui est  un système national de filet social qui permet de distribuer les aides de l’état aux ceux qui méritent de les recevoir ,afin d’enterrer une fois pour toute la caisse de compensation ,qui avait pour but de maintenir les prix bas sur le marché  et éviter l’inflation.

-mais malheureusement ce fameux caisse de compensation bénéficier aux riches qu’aux pauvres ,puisque les deux tiers  de l’argent consacrés à cette caisse vont aux poches de plus riches car ce sont eux qui consomment plus ,par exemple il consomment plus d’essence subventionnée par l’état puisqu’ils ont plus de voitures alors que le pauvres n’aura jamais une voiture tout au long de sa vie,on peut dire la même chose pour les bonbonnes de gaz .

-mais Pourquoi ne pas prendre l’impôt sur la fortune  comme critère pour bien cibler les bénéficiaires ,c’est plus facile de recenser les riches que de recenser les pauvres ,qui sont plus nombreux  ;mais certain disent qu’il y a plusieurs moyen pour masquer les revenus ,donc au Maroc l’impôt sur la fortune  ne peut rien faire pour résoudre ce problème .

-d’ailleurs , comment on peut enregistrer les gens qui dorment dans la rue ,et les travailleur en noir  ,alors que ces reformes  sont destinées aux ménages ;mème le recensement des pauvres sera difficile au Maroc  .

-la classe moyenne a presque disparu au Maroc ,donc ces soient disant aides iront inévitablement à tout les marocains ,la question est ce que ces ‘aides’ satisferont ceux qui vont les recevoir ?,vu la cherté de la vu ,et la médiocrité financière de l’aide .  

-en plus le mauvais exemple de ‘RAMED’ (système d’aide médicale gouvernementale )qui ne brille pas par sa réussite ,vu la corruptionqui gangrènent  ce système d’aide médicale qui vise huit millions de bénéficiaires ,cet exemple est un critère qui prédit l’échec de gouvernement à mener à bien la reforme de caisse de compensation .

-certains disent pourquoi ne pas prendre l’exemple de certain  pays  comme le Brésil  ou d’autres pays en occident pour mener ces reformes  à bien .

-le plus grand absent des ces reformes c’est le monde rural  qui est le plus vulnérable ,car il compte beaucoup plus sur la pluie que sur le gouvernement ,alors que la pluie au Maroc c’est comme les jeux de casino .

-coté reformes ,au lieu de stigmatiser les classes vulnérables en les classant dans un registre ,pourquoi ne pas considérer que ces aides de l’état ,ne sont que les taxes des ces mèmes classes vulnérables ,et ces taxes retournent à leurs poches (les classes vulnérables )puisque logiquement un pauvres ne doit pas payer les  impôts du tout ,alors qu’en réalité les classes sociales vulnérables les payent tout le temps soit des taxes directes ou indirectes

-cela dénote sans  aucune ambiguïté l’incapacité des politiciens marocains d’imaginer mème des mots  et des termes pour bien qualifier une situation , il passent tout leur temps à copier et coller les lois provenant des pays étrangers ;alors qu’ils sont copieusement payés ,pour au minimum faire leur travail de législateur de façon presque normale .

 

 

Les caractéristiques de Bitcoin

le Bitcoin est indépendant de la banque centrale .

-le Bitcoin  est inviolable , infalsifiable .

-le Bitcoin permet d’acheter sur internet .

-les gens qui veulent se débarrasser de la banque centrale  qui est à l’origine de plusieurs crises financieres, ils voient dans le Bitcoin leur bouée de sauvetage .

-le Japon  reconnait cette monnaie , le Bitcoin est roi .

-Le président Russe Vladimir Poutine ,dit qu’on ne peut pas  tracer le Bitcoin , donc c’est risqué .

-Bitcoin ,Sa valeur actuelle est 5000 dollars en commençant par quelque centimes il y a quelques années .

-Un homme voulait créer une monnaie en 2008 aux états unis mais il a été capturé par les autorités américaines et emprisonné juste pour ça.

-Si il n’a y pas de confiance sur  le dollars ,le dollars va s’effondrer ,la monnaie c’est juste une question de confiance ,La monnaie est une invention est pas une richesse .

 

La convertibilité de dirham le mirage ajourné  !!!!

-Les officiels disent qu’il ne faut pas avoir peur de la libéralisation de dirham car ce processus prendra presque 15 ans et on contrôle l’horizontale et le verticale de la situation , ceci n’a pas empêcher les banques et les spéculateurs d’acheter les devises comme le Dollars et l’Euro massivement car il tablaient sur la chute de dirham et sa dévaluation ce qui permettrait aux spéculateurs de gagner de l’argent tout en s’endormant dans leur chambre à coucher .

-les officiels on décidé d’ajourner ce processus après l’avoir planifié pour le début de juillet dernier ça démontre que les officiels ne contrôlent rien ,et tout ce qu’ils disaient avant n’étaient que du baratin et des gamineries.

-D’ailleurs la flexibilité de dirham veut dire qu’on passe du régime fixe à régime flexible  ,c’est-à-dire qu’on subirait une inflation importée due à la dépréciation de dirham ,vu que le Maroc importe beaucoup plus qu’il exporte , inévitablement le dirhams va glisser vers le bas ,et les marchandises vont voir leur prix flamber  .

-le problème c’est que les officiels (le chef de l’état !!, et son entourage !!, les membres de la banque centrale …etc. )ont décidé la flexibilité de dirham sans beaucoup de discussions ou débats et sans expliquer aux gens de quelle sauce ils seront mangés, même soit disant le parlement du peuple  et le chef de gouvernement n’en savent rien et pourtant ces gens  sont payés par le contribuable.

– pour que le Maroc soit capable de faire face aux conséquences de la libéralisation de dirham il faut que son économie soit très compétitive ,certains officiels disent naïvement que la libéralisation va mener les entreprises à travailler dur pour être compétitive ,c’est stupide de dire ça ,parce que ces officiels ils mettent  la charrue avant les bœufs ,le bon sens dit qu’il faut d’abord améliorer la compétitivité de l’économie marocain avant de s’engager dans cette pente glissante, il  faut que ces officiels n’oublier pas ce qui est arrivé à certains pays de l’Amérique latine comme l’argentine ….etc. ,si ces officiels ont vraiment une mémoire.

– ceci nous mènent à nous interroger sur le degré de l’intelligence de la banque centrale marocaine qui donne l’impression qui ne contrôle rien après avoir dit qu’elle contrôle tout  ,cette banque  décide sans débat sous l’influence de FMI (le fond monétaire international),alors qu’on parle tout le temps dans ce genre de société de la démocratie et de faire participer le citoyen aux débats qui touchent à sa vie politique sociale et à son porte-monnaie  .

-les membres de la banque centrale décident de la vie des gens alors que personne ne les a choisi par un processus de scrutin, c’est le cas malheureusement  de la plupart des banque centrale aux monde !!! .

 

 

Les grandes multinationales n’aiment pas payer de taxes

Les grandes multinationales de technologie ne payent pas de taxes malgré leurs profits faramineux , grâce aux multiples subterfuges et stratagèmes  financiers  , ces mastodontes qui pèsent plusieurs dizaines de milliards de dollars ,suivent la règle plus on est riche moins on paye ,elles enregistrent des profit dans un pays où leurs sièges sociaux  ne sont pas domiciliés, selon certaines études , Google n’a été imposé qu’ à 8% de ses profits à l’extérieurs ,par contre Apple à 3% ,sans parler de Facebook et Microsoft et d’autres  .

La parade est  de créer une taxe sur les revenus publicitaires  des ces multinationales  ,en plus une taxe  sur leurs plates-formes web ,qui  seront évaluées selon leurs nombre d’utilisateurs, donc le taux d’imposition sera fixé selon de visiteurs de tels où tels pays visitant par exemple Google  par an ,mais aussi des taxes seront imposées selon les flux de données ,les photos,  les vidéos .

Mais malheureusement ces mesures ne seront pas en vigueur tout de suite, car il faut accélérer le processus ,ce qui n’est pas une tâche facile vu la bureaucratie que nécessite ce genre de régulations, sans oublier les acrobaties financières  préparées par ces grandes multinationales pour éviter de payer plus de taxes ,et continuer à amasser des fortunes tout en faisant subir aux gens  le cirque habituel  provenant  des directeurs de ces multinationales qui parlent  sans vergogne de la pauvreté et la solidarité mondiale  .